• CE

    cent (centième partie de l'euro) : en Belgique l'emploi est courant, en France il est sporadique. Il désignait la  centième partie du florin aux Pays-Bas (attesté depuis 1816 et formé sur le lat. centum, peut-être sous l'infl. du fr.  centime) et a été francisé et wallonisé en Belgique, ce qui explique peut-être l'emploi courant en Belgique.  Maxence van der Meersch l'utilise dans L'Empreinte du dieu (1936) : 'Sur la place de Middelburg (...) Maria  débitait ses crevettes; dix cents le paquet".
        Signalons que la centième partie du dollar canadien est le cenne ou le centin.