• CHE

    chef-lieu    1321 a. pic. kies lieu « principal manoir d'un seigneur » ; le point de départ de ce type de formation semble être le lat. médiév. caput mansus [génitif] « chef-manse, centre d'exploitation domaniale » d'où l'a. fr. (norm.) chiefmes. L'hyp. d'une formation sur un modèle néerl. ou francique fait difficulté étant donnée l'implantation anc. de caput mansus en Catalogne.

    chemin avec quelqu'un (ne pas savoir de ~)(B)(geen weg weten met iemand) : ne pas savoir comment s'y prendre avec quelqu'un (pour se faire obéir), être irrité par quelqu'un. « Cette mère ne sait pas de chemin avec son gamin. » En flamand Deze moeder weet gene weg met haar kind (hare kleine = son petit).

    chenapan    I empr. au néerl. snaphaan « voleur de grand chemin » m. néerl. snaphaen (Verdam), lui-même empr. à l'all. Schnapphahn (De Vries Nederl.) II empr. par les soldats fr. pendant les guerres du xviies. à l'all. Schnapphahn « voleur de grand chemin » (dep. 1494 au sens de « voleur de grand chemin monté à cheval » d'apr. Weigand); l'all. est composé d'une forme du verbe schnappen « attraper » (impér. schnapp ou ind. prés. [er] schnappt) et de Hahn qui, au sens propre de « coq » serait complément du verbe (allusion au vagabond faisant main basse sur la volaille du paysan), ou qui, au sens fig. de « gaillard » (début xvies. ds Weigand) serait sujet du verbe. Le sens techn. de « fusil, arquebuse » de l'all., littéralement [Flinte mit] schnappendem Hahn « [fusil] dont le chien [Hahn] s'enclenche » (fin xvies. ds Paul-Betz; sens attesté en fr. dep. Ac. Compl. 1842) ne paraît pouvoir être à l'orig. du sens de « vagabond » [« paysan maraudeur armé d'une arquebuse »] comme le propose Dauzat 1973, v. Kluge20et Paul-Betz.