• CLE

    cléché(e) (hérald. Qui laisse voir le champ)    Orig. obsc.; peut-être dér. de clé* parce que cette croix laissée évidée rappelle l'anneau et quelquefois le panneton de la clef; suff. -é* avec -ch- intervocalique sur le modèle de mots comme guilloché*, fléché*. Le rattachement à une forme normanno-picarde *clechel d'un a. fr. clecel « en forme de dé » [qui ne semble pas attesté] (EWFS2) ou à l'a. fr. cliche « loquet » (L. Spitzer ds Z. rom. Philol., t. 46, 1926, p. 600) semble à écarter.

    clenche et enclencher    Terme du Nord et du Nord-Est, prob. issu de l'a. b. frq. *klinka (FEW t. 16, p. 332b; Gam. Rom.2, t. 1, p. 366) que l'on peut déduire du m. b. all. klinke, m. néerl. clinke « id. », d'orig. onomatopéique; le caractère techn. du mot explique sans doute son attest. relativement tardive; aussi un étymon m. b. all. (EWFS2) ou m. néerl. (Valkh.) est-il moins probable.