• K

    kermesse     1397 « (dans le nord de la France) fête patronale ». Empr. au flam. kerkmisse « fête patronale » (v. aussi ducasse, d'origine picarde); les premières attest. proviennent des départements du Pas-de-Calais et du Nord. Le mot s'est répandu au xixe s. dans la lang. littér. par le vocab. de la peint.

    kit    Empr. à l'angl.kit, terme issu du moy. angl. kit(te) désignant un récipient et empr. au moy. néerl.; du sens de « récipient pour un liquide », le terme est passé au sens plus gén. de « récipient » d'où « boîte pour le transport d'un produit, équipement contenu dans une boîte, équipement d'un homme de troupe, boîte à outils » d'où, au xxes. « équipement permettant de construire soi-même un objet vendu en pièces détachées » (1955 ds NED Suppl.2).
        Origine néerl. pour Henriette Walter.
    angl. kit : late 13c., "round wooden tub," perhaps from M.Du. kitte "jug, tankard, wooden container," of unknown origin. Meaning "collection of personal effects," especially for traveling (originally in reference to a soldier), is from 1785; that of "outfit of tools for a workman" is from 1851. Of drum sets, by 1929. Meaning "article to be assembled by the buyer" is from 1930s.



    klavais    (Min.) C'est un nom technique des mineurs qui exploitent les mines de houille. Ils le donnent à ces espèces de filons, qu'on nomme aussi, mais d'une manière plus générale, failles, et qui coupent les lits de houille. Ceux ci qu'on appelle aussi coumaille, sont composés de cailloux roulés, agrégés avec des fragmens de houille. (Dictionnaire des sciences naturelles, Levrault, 1822). Du wallon ? Cf. coumaille.

    klette (B)        nullité (d'une personne). Ex : « Quel klette, ce pei ! ». Désigne également le membre viril.

    knuche (n.f.)(B et Dunkerque)    sucre d'orge (et talon de jambon à Dunkerque également)

    kot (B)(néerl. kot, nche, porcherie ; taudis)        petit réduit, cagibi (un kot à balais). Chambre d'étudiant. Verbe : koter disposer d'un kot (cokoteur : colocataire). Un kot désigne également un cachot dans un commissariat : « Une personne en garde à vue est mise au kot (FL) ("placée en cellule") ». Autre signification : un fritkot (FL) (ou baraque à frites) : un commerce ambulant où l'on peut acheter des frites (en paquet ou cornet) et autres snacks (boulettes, pistolets, mitraillettes, frica(n)delles , cervelas, avec ou sans picallily…).
        kotche (du néerl. kotje)    soupente, débarras. Cf. carin.

    kraal (ens. de batisse clôturée en Afrique du Sud)    Mot néerl., lui-même empr. à l'esp. corral et au port. curral, signifiant tous deux « cour intérieure, enclos » (v. corral; cf. aussi König, p. 127).