• SI > SO

    simagrée    Orig. obsc. L'explication par si m'agrée « cela me plaît ainsi » est anecdotique, et ne repose sur aucune attest. On propose aussi un comp. de sime a groe « singe avec des griffes » qui se serait formé dans le Hainaut (aussi simagraw en wall. et chimagrue, fin xves., Molinet, L'Epitaphe Hotin Bonnelle, Faictz et Dictz, éd. N. Dupire, t. 2, p. 762); ce serait une anc. dénom. du diable; mais le flottement de la voy. de la 2e part. du mot reste inexpliqué (Bl.-W.4-5); v. aussi Guir. Lex. fr. Étymol. obsc. Cf. griffe.

    sizerin (petit passereau)    Prob. d'abord att. dans les parlers du nord de la France (cf. le pic. sĭzlẽ « chardonneret mâle », FEW t. 17, p. 68b), du wall. sizet, sîze, etc. « tarin », lui-même prob. empr. au m. néerl. siseke, sisekijn « id. », plutôt qu'au m. h. all. zîse, zîsec « id. ». La voy. -i- des mots wall. semble exclure l'hyp. d'un empr. au néerl. mod. sijs ou à l'all. Zeisig « id. » (v. Gesch., p. 239).

     

    slache (B)    sandale ou pantoufle

    sloop, sloup (petit navire)    Empr. à l'angl. sloop, issu du néerl. sloep (NED, v. aussi chaloupe étymol.), désignant un navire à un seul mât, à voile aurique, draille de foc, et beaupré fixe (1629 ds NED), et un bateau de guerre de faibles dimensions muni de canons sur le seul pont supérieur (1676, ibid.). L'angl. sloop serait une déformation anglophone de chaloupe (wikipedia).
        Angl. sloop ; danois, slup ; holland. sloep. (Littré).

     

    snul (B)    idiot, incapable

     

    sonde    Soit déverbal de sonder*, soit issu du vieil angl. sund « mer, étendue d'eau » prob. empr. par l'a. fr. à partir d'un des comp. sundzyrd, -line, -ráp « perche, ligne, corde utilisées pour sonder la profondeur de la mer » avec report du sens de « instrument à sonder » sur le 1er élém. (L. Spitzer ds Z. rom. Philol. t. 43, p. 596; FEW t. 17, p. 271b; NED, s.v. sound sb1et sound sb5).

    sonder    sonde, sonder    Soit déverbal de sonder*, soit issu du vieil angl. sund « mer, étendue d'eau » prob. empr. par l'a. fr. à partir d'un des comp. sundzyrd, -line, -ráp « perche, ligne, corde utilisées pour sonder la profondeur de la mer » avec report du sens de « instrument à sonder » sur le 1er élém. (L. Spitzer ds Z. rom. Philol. t. 43, p. 596; FEW t. 17, p. 271b; NED, s.v. sound sb1et sound sb5).

    sot (tourner  ~)    tourner  vide, tourner fou (néerl. zot draaien).